Envie de découvrir le lyon “LGBT- friendly”

By Hétéroclite

Le groupe « Hétéroclite » réunit une communauté construite autour du mensuel gratuit Hétéroclite qui traite de l’actualité culturelle par le prisme des questions LGBT et féministes. À côté de son magazine et de son site Internet (www.heteroclite.org), Hétéroclite publie chaque année au moment de la Marche des Fiertés de Lyon, Oùt, le guide des sorties LGBT en Rhône-Alpes.

Stéphane
administrateur

Mensuel gratuit présent à Lyon, Grenoble et Saint-Etienne et en ligne sur www.heteroclite.org , Hétéroclite traite de l’actualité culturelle par la prisme des thématiques LGBT et féministe depuis 2006. Chaque année, les équipes du magazine publient également Oùt, le guide des sorties LGBT en Rhône-Alpes.

Le XS Bar

19 rue Claudia, 2e arr.

Comme son nom le laisse deviner, le XS est un petit bar de la Presqu’île qui fait face au parking des Cordeliers. C’est pourtant, chaque soir de la semaine, le lieu incontournable de la communauté gay lyonnaise à l’heure de l’apéro. Bears, twinks et everything between y partagent un moment de convivialité et il n’est pas rare que le flot de clients déborde de chaque côté de la rue.

Baston

9 rue de la Quarantaine, 5e arr.

Inauguré en avril 2019 par trois Lyonnais d’adoption, Steve, Bastien et Emma, ce dernier né de la scène LGBT lyonnaise est ouvert tous les jours de 11h à 1h, à l’exception du lundi. Bar-restaurant le jour, Baston accueille DJs et performers à la nuit tombée, dont les shows du collectif de drag queens Dragones. Ses boiseries aux murs, sa déco cosy, sa vue sur la Saône et ses anciennes cuisines transformées en fumoir en font un lieu iconoclaste au cœur du Vieux Lyon.

Blitz

4 rue Louis Vitet, 1er arr.

Ce concept-store imaginé par David Bolito, également DJ résident des soirées LGBT Garçon Sauvage au Sucre, regorge d’objets insolites allant du mug au petit mobilier en passant par le savon et les livres. Idéal pour dénicher un cadeau de dernière minute, Blitz accueille aussi chaque mois une exposition différente : les vernissages autour du fameux « banc des gossips » sont parmi les plus courus de la ville.

Le lavoir public

Impasse de Flesselles, 1er arr.

Niché sur les pentes de la Croix-Rousse, ce lieu culturel atypique, placé sous la direction d’Olivier Rey, accueille toutes formes d’expression artistique (théâtre, musique, danse, cinéma…) dans le bâtiment d’un ancien lavoir public. Autour du bassin, une faune LGBT et LGBT-friendly amatrice de musique électronique pointue se réunit également tous les premiers samedis du mois pour les soirées « Arm Aber Sexy » qui font souffler un vent berlinois sur la Capitale des Gaules.

Le it bar

20 Bis Montée Saint-Sébastien, 1er arr.

Les insatiables noctambules qui tentent par tous les moyens de retenir la nuit se retrouvent dans cet after qui surplombe la place Croix-Paquet. Xavier et Christophe, les propriétaires du lieu, ont coutume de confier la sélection musicale à une clientèle plus ou moins inspirée. Frissons et joie garantis quand le titre que l’on a pris soin de noter sur un petit bout de papier retentit alors sur le dancefloor.